Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 07 avril 2006

... crus

Le dos du portefaix d’avant, parsemé de papillons pompeurs de sueur. Odeur acide. D’aisselles. De fruits surs. De sciure. De poix. De pisse. De poissons.

medium_merle3.2.jpg

... ... ...

Vendredi midi. Heure du café noir.
Deux autres phrases sont arrivées en pleine retranscription de mes notes et observations dans le musée Carnavalet. Comme une poignée de cailloux dans une mare. Les guillemets comme de gros galets. Eclaboussure de quelques mots crus...
Et puis aussitôt après, le merle s'est planté, impertinent, au milieu de l'écran de Myrrhus II...

...

15:10 Écrit par frédéric clément dans rayon du noir | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Littérature |  Facebook

jeudi, 06 avril 2006

... volte-face

...

medium_merle-conteur1.2.jpg


... pas trouvé le moindre mot neuf ce matin à l'heure du merle. Pas d'avancée. Les guillemets géants ont été soufflés. Juste un simple volte-face du merle mandarin de l'île de L'Empourprée...

Myrrhus muet ! Muet comme "l'homme en robe de soie couleur de soir" ...
Myrrhus le Capricieux nous fera-t-il la grâce, ce jeudi ensoleillé, de nous mâcher un mot, de nous lâcher une phrase... Peut-être tout à l'heure? Peut-être à l'heure du café? Peut-être à l'heure du thé?

...

09:15 Écrit par frédéric clément dans rayon du noir | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : Littérature |  Facebook

mercredi, 05 avril 2006

... démasqué


Le jabot fonce de quelques tons, se nuance de jaune jonquille. Le trille ricoche de fût en fût, dégouttelle de feuille en feuille.

medium_merle-conteur1.jpg


... ... ...

... Enfin! Ce matin à l'heure des merles, ou presque, sur l'écran de Myrrhus, celui-ci, planté au milieu du blanc, l'oeil impertinent, avec un fil de phrases nouvelles au bout de son bec jaune jonquille...
...

13:45 Écrit par frédéric clément dans rayon du noir | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Littérature |  Facebook

lundi, 13 février 2006

... après trois nuits...

medium_point-reve1b.jpg



... et six heures trente six minutes. Suspendue au dessus du point de machefer, la forme frémit à peine... c'est du moins, ce que Myrrhus II a enregistré à 14h36... avec un frémissement de cils de l'Endormi aussi ...

14:35 Écrit par frédéric clément dans rayon du noir | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Littérature |  Facebook

...après trois nuits...

medium_point-reve1a.jpg




... et trois heures et trente trois minutes, en plissant les yeux, en m'approchant de l'écran, il me semble apercevoir une vague forme de vague, pâle, au dessus du point noir de machefer et de charbon...

A mon réveil, j'ai fouillé, vérifié : Pas la moindre trace de mot et de mouvement dans la mémoire de Myrrhus II... L'Endormi n'avait pas bougé un cil, pas prononcé un son pendant trois nuits, trois jours et trente trois minutes...

13 février. 11h 33. Calme plat...

11:40 Écrit par frédéric clément dans rayon du noir | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Littérature |  Facebook

samedi, 11 février 2006

... après une nuit...

medium_point-suspension-2.jpg



...plus une voile. Plus de galion. Je retrouve l'homme endormi sur son cercle de machefer et de charbon, sans doute épuisé. Peut-être blessé. Aucune trace de sang pourtant. Pas la moindre couleur...

Me reste mes questions? Que s'était-il passé à bord? Pourquoi et par qui l'homme avait il été rejeté, jeté sur ce point de poussière noire?

Je ne peux qu'attendre. Observer. Essayer de comprendre...

12:05 Écrit par frédéric clément dans rayon du noir | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : Littérature |  Facebook

vendredi, 10 février 2006

... j'avais bien entendu...

medium_troisieme-point.jpg




... cette nuit, du chahut, des cris, des bruits de chute sur le pont, des prières, des sanglots, des clapotis... mais comme en ces temps d'insomnie, je sombre avec la petite radio grésillante à côté de mon oreille, j'ai cru à quelque pièce radiophonique...

C'est en allumant Myrrhus II, le gros Mac, ce matin que j'ai aperçu l'homme...

Le petit homme gesticulant, vocifèrant, abandonné sur le troisième point, noir de mâchefer et d'anthracite, suspendu au milieu de l'océan et de l'écran...

Le galion s'éloignait...

11:10 Écrit par frédéric clément dans rayon du noir | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Littérature |  Facebook

jeudi, 09 février 2006

... sur le premier point...

medium_point-theatre2.jpg





... rien! Aussi désert qu'une île calcinée. Un vent sec à l'odeur de soufre et d'allumette.

Le deuxième point. La deuxième île était tout aussi noire, mais poisseuse et laissait sur la coque de fines particules goudronneuses. Le galion passa au large.

Sur le troisième point, la troisième île, à un demi mille...

11:25 Écrit par frédéric clément dans rayon du noir | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Littérature |  Facebook