Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 mars 2006

... " Et surtout...

...

" Et surtout... Surtout ce merveilleux vermeil que votre Maître, François Boucher, sait faire monter sur les joues de ses jeunes filles peu farouches."


...

20:00 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Littérature |  Facebook

... " Et surtout...

medium_grains-reve-19.3.jpg



" ...Surtout ce merveilleux... "



... ce matin, minuscules, filandreux, aussi distordus que le Rêveur, ces cinq mots :

" Et surtout... surtout ce merveilleux... "

07:43 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Littérature |  Facebook

mercredi, 29 mars 2006

... ondulante, lente

medium_grains-reve-17.jpg


... " Et surtout... Surtout ce merveilleux vermeil que votre Maître, François Boucher, sait faire monter sur les joues de ses jeunes filles peu farouches."


Encore cette phrase montée du fond de la mémoire de Myrrhus II, en écran de veille, cette nuit, comme une grande algue ondulante, lente en travers de l'écran...

...

11:35 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Littérature |  Facebook

mardi, 28 mars 2006

... lettre à lettre...

medium_grains-reve-16.jpg

17h50. Paris gris,

... mot à mot, j'ai pu arracher au tourbillon une phrase en plus. Une. Elle est à accrocher à la suite de la page flottante, ondulante, spiralante. Elle dit :

" Le troublant incarnat que votre fringant Fragonard pose sur le lobe des oreilles et le nez de ses effarouchées et oscillantes demoiselles."

...

18:10 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Littérature |  Facebook

...tourbillons

medium_grains-reve-15.jpg


...et aspirations.

Réveillé un peu avant le merle qui trille son chant dans un des érables, en face, levé un peu après les trois pies qui se chamaillent, et claquent du bec.
Stupéfaction : Myrrhus était allumé. Tourbillons, aspirations sur l'écran... Typhon. Siphon. Le Rêveur et les mots aspirés...
Quelques mots supplémentaires que je m'efforce de décrypter...

...

11:10 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Littérature |  Facebook

...

medium_grains-reve-14.jpg



...

06:25 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Littérature |  Facebook

dimanche, 26 mars 2006

... récapitulatif dominical

medium_grains-reve-13.2.jpg


... une moitié de cette courte nuit à déchiffrer ces vagues de mots, ces phrases liquides qui montent et descendent, déferlent et portent le Rêveur. Depuis quelques semaines, sur l'écran de Myrrhus II, il nous est apparut, bribe par bribe ondulante, cette page :

" Ce sont les trilles d’un oiseau qui m’ont sorti de mon abîme de sommeil. La jonque racle du roc. Je m’étire. Je sors. Pont. Poignard du soleil dans l’œil. Point noir. Le Capitaine Tuan me signifie que quelqu’un sur le quai cherche à me rencontrer.

- Me rencontrer ? Quelqu’un ? Ici ? En mer de Chine ? Et d’abord, où sommes-nous ? Sur quelle côte ? Sur quelle île ?

Un merle mandarin me répond. Très posément. Très poliment. Et je comprends le merle mandarin. Parfaitement. Un merle mandarin perché sur le doigt d’un homme en robe soyeuse couleur merle amoureux avec gilet et jabot couleur de piment rouge. L’homme est muet. Mais le merle parle pour lui. Dans un limpide et pur Français, il dit :

" Nous sommes, cher et respecté Etranger, sur L’île Empourprée, à l’est des sept îles d’Ylong, dans les eaux Tonkinoises.

Mon imminent Maître, le sage et vénéré peintre Luo Wong, a une dévorante passion pour son épouse, mais il rage, il désespère de trouver le rouge de ses joues quand elle se pâme sous ses paumes, il se ronge de de ne pouvoir saisir le vibrant vermillon quand elle soupire sous ses caresses.

Il connaît sur le bout de ses bambous, la fiévreuse vie de votre feu Watteau. Il sait sur le bout de ses pinceaux le frissonnant carmin qui affleure la nuque et le cou de ses promeneuses muettes dans les allées des peupliers."

...

Une partie de ma nuit à fouiller ma mémoire, et les coins et les recoins de celle de Myrrhus II... Rien.
Pour l'instant, ancune trace, aucun souvenir d'avoir pianoté cette page flottante...
pourtant elle dérive, là, sur cet écran... alors ?

12:15 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : Littérature |  Facebook

samedi, 25 mars 2006

...

medium_grains-reve-13.jpg



...

23:27 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Littérature |  Facebook

vendredi, 24 mars 2006

...interminable apnée

medium_grains-reve-12a.2.jpg



Quelques jours de rencontres sur le Salon du Livre. Deux après-midi aussi à me perdre dans le dédale du musée Carnavalet, dans le Marais. Paris... un projet se profile.

... Retour dans mon alcôve d'écriture avec le Palmier, le fauteuil d'osier vert pâle, le lit entre les valises et les colonnes de livres. Myrrhus II s'allume...

Et la belle surprise ! Le grand soulagement. Le Rêveur, là, sur l'écran, après son interminable apnée. Comme vous, je l'ai cru disparu. Englouti sous les mots. Mais non. Il happe ses grandes goulées d'air blanc, de vent... Sauvé!

Plissement d'yeux, je déchiffre, du moins je tente, les vagues de mots dans lesquelles il se débat...
Je vais essayer ces prochains jours d'en faire la transcription ici...

11:30 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Littérature |  Facebook

jeudi, 23 mars 2006

...

medium_grains-reve-11.4.jpg



...

06:33 Écrit par frédéric clément dans Rayon d'en bas | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : Littérature |  Facebook